Pollution maritime : quels enjeux ?

Il y a encore une trentaine d’années, les décharges à ciel ouvert étaient courantes. La mer, la plus grande déchetterie au monde, était abondamment nourrie par toutes sortes de matériaux nuisibles. Une grande partie de ses usagers avaient pour habitude d’y jeter tout et n’importe quoi dont ces fameux objets et emballages plastiques. Les décharges présentes dans les terres ou en bord de côte ont également alimenté le phénomène dû aux vents et aux précipitations qui emportaient leurs lots de plastiques en mer.

img_4036300dpi

La prise de conscience mondiale à ce sujet est évidente et si le maître mot est aujourd’hui le « zéro déchet », nous devons inculquer une bonne éducation aux futures générations à ce sujet. Ensuite, le seul moyen, disons « curatif », est le ramassage systématique des déchets en mer et sur tous les littoraux. Les marins pêcheurs sont de plus en plus sensibilisés à la question et rapportent une quantité importante de déchets plastiques pris au filet ou au chalut.
Les ports aménagent sans cesse leurs installations afin de faciliter la récolte de ces déchets. De nombreuses associations et communes mettent en place des ramassages collectifs des déchets sur les plages. Ces actions à petite échelle doivent se multiplier et même devenir habituelles pour chaque usager de la mer. Que l’on soit surfeur, pêcheur, plagiste, ne négligeons pas ce petit geste qui, répété à l’échelle mondiale, permettra de faire reculer les volumes de déchets plastiques en mer et sur les côtes.

sans-titre-1

Retrouvez l’intégralité de cet article dans le numéro 375 de Pêche en Mer.

Soyez le premier à commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*