Le pêché mignon du gagnant de la SKF : le Lanceel

Ce poisson nageur effilé a été développé à la fin de l’année 2015 par Vincent Deveaux, Breton passionné de pêche, qui conçoit parallèlement des cannes à pêche par le biais de son auto-entreprise.Un leurre artisanal qui pourrait bien devenir une référence selon certains compétiteurs comme Guillaume Vobmann.

photo-lanceel

L’avis de Guillaume Vobmann, compétiteur ayant remporté la Sea Kayak Fishing 2016 :

« C’est un leurre que j’ai découvert récemment et que j’apprécie tout particulièrement. J’aime l’utiliser du bord comme en kayak dans les endroits peu profonds, parcs ou hauts-fonds. Nous touchons pas mal d’espèces avec ce leurre : maquereau, chinchard, bar, orphie, lieu, truite de mer… Je lui fais faire différentes nages, rapide, lente, wtd, suspending… Ce leurre en résine permet de couvrir plusieurs couches d’eau et de réaliser des animations différentes des leurres classiquement utilisés. J’ai souvenir qu’il a plusieurs fois fait la différence par rapport aux leurres des copains. J’adapte la couleur en fonction de l’eau mais j’avoue avoir un faible pour la couleur ayu. »

Le Lanceel, qui est fait à la main et donc de manière complètement artisanale, se décline en deux modèles : flottant et coulant. Le premier travaille totalement en surface en animation lente et juste en-dessous en animation rapide. Le second a quant à lui été conçu pour travailler sur le fond. À noter deux éléments importants : le leurre travaille aussi bien en verticale qu’en horizontale et est armé de deux hameçons simples VMC renforcés. Un leurre imitation lançon très polyvalent et qui, selon ses testeurs, a largement fait ses preuves.

Plus d’infos sur le facebook Blackfish France.

Caractéristiques : Tailles : 10 cm – Poids : 8 gr (flottant), 12 gr (coulant)-coloris : 5 – Prix : 28 euros – Distribution : Blackfish.

Soyez le premier à commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*