Bar 2019 : les députés européens votent la suppression du 48ème

Nouvelle réglementation pour le bar 2019

Vers la disparition du 48ème parallèle

Le 9 octobre, les députés de la Commission Pêche au parlement européen ont voté, à une large majorité, un rapport en faveur d’un plan de gestion pluriannuel proposé par M. Cadec. Cette proposition introduira le bar dans ce plan de gestion et supprimera la frontière du 48ème parallèle pour laisser place à des mesures identiques entre Nord et Sud. On attend désormais la validation de la Commission et le Conseil lors d’une session plénière qui devrait avoir lieu en novembre prochain.

La FNPP demande la reconnaissance de la pêche de loisir dans la PCP

Suite à l’adoption du 1 bar par jour et par pêcheur au nord du 48ème le 28 septembre dernier,  les représentants de la Fédération Nationale de la Plaisance et des pêches en mer (FNPP) indiquent toutefois que le « combat » n’est pas terminé :

« Nous travaillons pour la reconnaissance de la pêche de loisir dans la Politique Commune des Pêches (PCP). Nous soutenons les actions d’Alain Cadec en faveur de la mise en place d’un quota mensuel ou annuel pour les espèces en difficulté. Parallèlement, au niveau national, le principe d’un quota mensuel avec déclaration de prises, pour les espèces en difficultés pour lesquelles les prélèvements de la pêche de loisir s’avéreraient significatifs, a été retenu et figurera dans les propositions examinées lors du prochain Comité Interministériel Mer de fin d’année. »

La Commission Pêche approuve le report de 3 ans du RMD

Le lendemain, le 10 octobre, la Commission Pêche du Parlement a approuvé le report de trois ans du Rendement Maximum Durable (RMD) – objectif qui était théoriquement fixé à l’horizon 2020 – pour atteindre des objectifs de pêche durable. C’est un sursis pour les pêcheurs de la façade Atlantique. Jusqu’en 2022-23, ils ne subiront pas de quota zéro mais seront toujours dépendants des ajustements des efforts de pêche par le biais de TAC et de quotas. Les défenseurs de cette date butoir de 2020 s’inquiètent quant au respect des règlements européens et pointent du doigt la surpêche qui concernerait 40 % des stocks.

Soyez le premier à commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.

non elit. commodo dictum elementum fringilla id,