En 40 ans, la moitié des animaux marins a disparu

C’est le cri d’alarme du WWF. Son rapport a examiné la situation de 5829 populations pour 1234 espèces entre 1970 et 2012. Leur diminution est évaluée à 49 %. Certains groupes, comme les thons, bonites et maquereaux, ont même chuté de 75 %.

La première cause reste la surpêche, pour alimenter une consommation passée de 9,9 kg par habitant en 1960 à 19,2 en 2012. A titre d’exemple, environ 1,5 millions de tonnes de poissons sont capturés chaque année en Méditerranée, où les stocks ont fondu de 90 %.

L’association pointe aussi les prises accessoires, évaluées à 7,3 millions de tonnes, comprenant les poissons, mais aussi dauphins, oiseaux marins, tortues marines, baleines… Ou les méthodes destructrices comme les palangres, sennes tournantes, le chalutage surtout en eau profonde.

Elle s’inquiète notamment du tourisme, qui représente 10 % du PIB et un emploi sur 11 à l’échelle mondiale. Par exemple, le phoque gris a quitté le littoral français, notamment en Corse, suite aux dérangements causés par les activités touristiques. Le succès grandissant des croisières océaniques est lui aussi une source de rejets de déchets variés et d’eaux usées.

Parmi les pollutions, le WWF signale des destructions par les déchets en mer, en premier lieu les matières plastiques. Les sacs plastiques tueraient chaque année 100 000 tortues marines, sans parler des dauphins et des oiseaux marins.

Soyez le premier à commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*