Circles et thons rouges en automne

Un week-end à pêcher les thons rouges, c’est un peu comme un voyage au bout du monde. Il y a des embruns d’outre-mer dans l’air… Les préparatifs, les ambitions, le côté chaleureux de l’expédition, tout ça ressemble aux destinations favorites. Sauf que là, il est question de prendre du beau poisson en Méditerranée, un challenge qui s’annonce passionnant ! L’arrière-saison permet de réaliser de fantastiques pêches sur les thons rouges, naturellement dans un souci total de sauvegarde de l’espèce.

gp1

Une dizaine de thons et pas une goutte de sang !

Le bilan de ces deux jours est enchanteur : une dizaine de jolis thons rouges, des poissons de 40 à
60 kg. Sur des moulinets à tambour fixe et des cannes à jig, c’est vraiment agréable. 
Cela donne une autre dimension à cette pêche qui a trop souvent été associée à des cannes énormes et des moulinets à tambour tournant. Aujourd’hui le poids des thons n’a pas de comparaison avec ce qui ce prenait il y a trente ans. Les poissons sont plus petits, la technique doit être en rapport avec cette évolution. Pêcher sur ces ensembles “spécial jig“ relance ce nouveau challenge. Les pêcheurs au lancer et à l’appât s’y retrouvent parfaitement, le plaisir est complet.

gp2

Retrouvez l’intégralité de cet article dans le numéro 375 de Pêche en Mer.

Soyez le premier à commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*