2017 : le prélèvement de bars reste interdit 6 mois (MAJ Vidéo)

Pêche en mer en “Live” lors de la visite du secrétaire d’Etat à la Mer, Alain Vidalies, sur le stand de la FNPPSF au salon Nautic de Paris 2016. Après quelques heures d’attente, nos journalistes ont pu filmer un échange entre Jean Kiffer, président de la FNPPSF et le ministre en charge des questions liées à la mer. Cette rencontre s’est déroulée le 7 décembre 2016, soit quelques jours avant la décision concernant la réglementation de la pêche au bar : No comment…


C’est une décision pour le moins inattendue ! Le conseil des ministres qui s’est réuni les 12 et 13 décembre a, contre toute attente, refusé les propositions de la commission européenne qui souhaitait, pour les pêcheurs récréatifs en 2017, une fermeture de deux mois pour le bar, en février et mars, au nord du 48eme parallèle, avec un prélèvement de 10 bars par mois/par pêcheur.

En refusant à l’unanimité les propositions de la commission, l’instance législative de l’UE a donc finalement décidé des mêmes restrictions qu’en 2016 pour les pêcheurs sportifs au nord du 48e parallèle à savoir une interdiction de prélèvement pendant 6 mois du 1er janvier au 31 juin, avec ensuite la possibilité de prélever un bar par jour et par pêcheur jusqu’au 31 décembre.

Une décision plutôt surprenante puisque , d’une part le conseil des ministres s’aligne presque toujours sur la commission et d’autre part, le ministre francais Vidalies avait montré un intérêt certain pour la question de la pêche de loisir en venant rencontrer Mr Kieffer sur le stand de la FNPPSF du Nautic 2016 de Paris.

Les pros auront quant à eux été ménagés avec une réglementation allègée par rapport à ce que préconisait la commission. Le lobbying de ces derniers semble être la raison de ce revirement pour tous. Plus d’infos prochainement.

3 commentaires sur 2017 : le prélèvement de bars reste interdit 6 mois (MAJ Vidéo)

    • Il semblerait que les chalutiers ont interdiction de pêcher du bar toute l’année en zone nord avec toutefois une marge d’erreur de 3%. Traduisez s’ils attrapent accidentellement des bars, ils peuvent les conserver dans la limite des 3% du total de capture qu’ils rapportent. Nous devrions avoir plus de précisions à ce sujet dans les jours à venir.

  1. Ça me dégoûte je paye mes impôts aussi la mer m appartient autant qu’ aux pêcheurs professionnels .Sous prétexte qu ils en vivent ils détruisent tout mais n entretiennent rien !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*